Pourquoi pas un blog

dimanche 26 mars 2017

Dans les bois

Ce matin, notre très probable future bru a accompagné mon mari au marché aux puces...

dans les bois

"Prom'nons-nous dans les bois, pendant que le Loup n'y est pas.
Si le Loup y était, il nous mangerait !"

Et à notre époque où l'on ne craint plus de montrer toutes les possibilités, les personnages pourraient être un homme glissant sa main dans le pantalon d'un ado ou deux femmes qui s'enlacent : le message reste le même.

Posté par PtitLoley à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 20 mars 2017

IMC 42 [Printemps 2017]

20170312> Cela, c'était au lendemain d'un repas au restaurant pour les 50 ans d'une amie. Mais ça n'allait pas dans le bon sens auparavant déjà. En cause : la gourmandise (tournant parfois à la fringale) et le manque d'activité physique régulière. Il y a sept ans, je pesais 15 kg de moins...

Je voudrais retourner nager à la piscine ou marcher quelques heures en arpentant tel ou tel quartier de Lyon avec mon appareil photo, ou encore marcher au parc avec l'une ou l'autre de mes amies ou faire un tour de vélo avec mon mari ; mais parallèlement, j'ai toujours autant de mal à trier, ranger ou jeter ce que j'empile dans mes caisses pliables.

Où ranger mes affaires d'abords ? j'ai l'impression d'avoir de moins en moins de place dans la maison. Mes vieux albums-photos à la cave sont à peine accessibles (Depuis l'année 2000, je n'en fais plus d'ailleurs, juste des CD gravés)... Quelle place aurai-je dans notre prochaine maison (dans dix-douze ans, dans la maison de mon mari, héritée de son père) si je n'en trouve pas dans celle-ci ? Il y a dans chaque coin tant de fourbi et de poussière qui s'accumulent que j'ose à peine inviter nos plus proches amis. Les enfants grandissent, se mettent en ménage et il reste le couple, fondation du foyer où l'on accueille ses amis ou sa famille avec les petits-enfants...

Sinon, je me suis amusée à photographier les illustrations d'une certaine pub qui passe très très souvent à la télévision en ce moment (photos successives de l'écran). Alors d'abord, c'est sept desserts hebdomadaires, hein, pas quatorze ! Soit un dessert par jour, pas un dessert à chaque repas :

       C j'A
Et quand je compare avec les menus proposés pour une semaine, trouvés sur internet, et bien...

   Leurs p'tits déj sont composés systématiquement de muesli bio dans 125ml (= 1 verre) de lait écrémé, un fromage blanc à 20% de MG et un fruit frais. Pas de pain ou biscotte tartinée de confiture (allégée en sucre je suppose).

   Leurs déjeuners sont composés d'un plat principal (volaille, ou merlu du vendredi, légumes "du soleil", riz ou pâtes ou boulgour), entremet et fruit frais ou bien fromage blanc à 20% et compote.

   Leurs dîners commencent systématiquement par un potage et finissent par un fromage blanc à 20%, sans dessert. Le plat principal n'a pas forcément de viande ou poisson. Riz ou pâtes sont associés à des légumes.

    Ils proposent aussi une barre céréalière - à eux - ou un fruit frais comme collation.

Sur les quatorze plats principaux, je trouve une fois du hachi parmentier - au déjeuner - et une fois de la moussaka aux légumes grillés - au dîner - mais avec quelle viande hachée ? Ce n'est pas précisé. Une purée de carotte et potiron et une purée de légumes verts sinon. Une seule fois de la pomme de terre (dans le hachi parmentier) donc.

Je suis peut-être tombée sur les menus pour personne sédentaire mais, si c'est comme ça de semaine en semaine, cela me semble bien lassant.

Qui a envie de pommes de terre cuites en robe des champs, accompagnées d'une bonne "Cervelle de Canut" ?

Sinon, à quand l'invention d'un tissage à la fois solide et glissant pour résister aux frottements et pour ne pas irriter la peau entre les cuisses ? Avec le retour de la chaleur, ce problème ressurgit... Collants ou bas qui filent ou craquent ou qui roulottent n'offrent pas de solution.

Posté par PtitLoley à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 5 mars 2017

Marche / marché du dimanche

Ce dimanche matin nous fait bénéficier d'une belle éclaircie. J'en ai d'autant plus de plaisir à aller au "Marché de la Création" et/ou "Marché de l'Artisanat et des Métiers d'Art", en bord de Saône, alors que mon mari part faire son tour de vélo...

Création
Fresque en trompe-l'oeil de la Cour des Loges (Mur'Art - 1988) avec vue sur le clocher de l'église St Paul.

Je n'y ai pas vu ma soeur, sans doute à cause du vent qui aurait pu renverser ses sculptures, mais y ai trouvé ce cadeau (j'adore ce que fait "ma" p'tite dame asiatique) :

IMG_1836 

Posté par PtitLoley à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 22 février 2017

Face à la bibliothèque

Ce matin, manquant de temps pour s'y déplacer lui-même, mon fils cadet m'a envoyée rendre trois livres à la bibliothèque municipale de Lyon ("cool, Raoul"), à la Part-Dieu. Et je découvre que le bâtiment qui fermait en grande partie la place devant la gare a disparu ! Plus de fontaine au lion (de Ipousteguy) non plus [photo prise en attendant que la bibliothèque ouvre].
L'espace est ouvert, lumineux, mais pour le rendre plus agréable à l'oeil, il y a encore du boulot. En l'état, ce n'est pas très folichon. Au moins, on a une vue directe sur la gare :

Image1 

J'ai trouvé que l'exposition au 4e étage de la bibliothèque valait bien mieux le détour. Passez-y !

Posté par PtitLoley à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 31 janvier 2017

Croix-Rousse (3)

Ou le coeur des pentes, dans le 1er arrondissement de Lyon.

Les Canuts au XIXe siècle lui ont valu le surnom de "colline qui travaille", mais c'était / ça a été aussi un grand jardin (cultures maraîchères et vigne - en terrasse ?), une zone artisanale, côté St Vincent et le long de la Grande Côte en particulier, et  un lieu de spiritualité, du sanctuaire des Trois Gaules aux Chartreux et autres confréries religieuses (en passant probablement par de l'alchimie). "Colline populaire" de révoltes (les Voraces ont inspirés les prud'hommes) et de résistance...

Gde Côte - Canuts

En visiter les principales curiosités sans trop monter de "côtes" et d'escaliers, c'est tout à fait possible : Les pentes les plus fortes sont vers le fort St Laurent à l'est, alors si de la place Bellevue on évite le détour par la rue des Fantasques [ou bien par l'entrée du tunnel "mode doux"  pour les plus courageux], le parcours bleu ci-dessous n'a pas très grosses montées.

Mais pour ne pas avoir le soleil en "pleine poire" quand on veut photographier les vues côté sud ou ouest, mieux vaut y aller de bon matin (et voir le marché aussi), à moins que le temps soit couvert.

CrR parcours
Je dois encore vérifier certains passages.                    Images dans un article ultérieur...

Remarque : la station Croix-Paquet permet éventuellement d'écourter la balade ou de partager le parcours en partie haute et partie basse (à moins de préférer une partition "Canuts" à l'Est de la rue Terme entre place de la Croix-Rousse et Croix-Paquet,  et "Centre" plus ou moins ancien en passant par Bon Pasteur, l'amphithéatre, les murs peints et le bas des pentes à proprement dit, jusqu'à l'opéra).

Posté par PtitLoley à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 22 décembre 2016

IMC 41,5 [Hiver 2017]

La perte progressive de poids annoncée au début de l'automne a été stoppée dès la mi-octobre, avec l'AG de notre association. Je n'en suis plus la secrétaire et cela correspond à mon souhait. Mais à l'issue de l'élection du nouveau bureau, même mon mari ne fait plus parti du comité directeur. Et ça, la cabale qui a été montée contre lui, je digère vraiment mal ! Lui agit en conséquence, continuant à mettre ses compétences au service de ceux... qui en veulent bien.

J'ai donc marqué un pallier. Et en ce début décembre, j'ai repris un peu plus d'un kilo du jour au lendemain ! Je l'ai d'abord mis sur le compte des règles. Mais même si j'ai eu des pertes blanches, elles n'ont pas / pas encore montrer le bout de leur nez - Elles le feront à Noël, conformément au principe de Murphy. Je me demande si le corps d'une femme, même ménoposée, ne reste pas conditionné à ce cycle naturel (kilo supplémentaire, seins hypersensibles qui tiraillent, contractions - non douloureuses pour moi - de l'utérus qui rendent les selles molles). Les tentations de Noël peuvent aussi y être pour quelque chose mais paradoxalement, je ne prends pas davantage de poids. Je n'ai fait qu'une promenade au parc de Parilly ces deux dernières semaines.

Sinon, cela fait maintenant deux ans que Papi est décédé et enterré, et que je me suis encore plus concentrée sur ma petite famille : mon mari, mes fils (+ copine respective) et ma mère. Cette neutralité vis-à-vis des questions d'héritage et des rapports de mon mari avec chacun de ses frères me met plus ou moins à l'écart de mes soeurs et belle-soeur. En fait, je ne suis pas neutre puisque les choix de mes beaufs sont contraires à mes propres convictions. Cela me touche d'autant plus que l'épouse de l'aîné est ma soeur aînée, mais je me range à l'opinion de mon homme : ce sont leurs affaires de familles, c'est à eux de les régler. Et eux-même ne font pas ingérence dans notre propre vie. Les repas ou sorties en famille élargies sont assez rares... 
L'épouse passe pour une "pièce rapportée" ? __ Soeur ou belle-soeur, elle est la tante de nos enfants et/ou la mère de nos neveux ou nièces. 
Le fait que mes parents se sont séparés quand j'avais six mois - et ont divorcé - m'a sans doute inculqué le refus de l'abandon, la valeur de la fidélité, du couple, de la présence active et affective du père pour ses enfants au côté de la mère, sauf "cas de force majeure" (Et cette exigence implicite envers le père n'a sans doute pas toujours été facile à vivre pour mon mari, père de nos deux garçons). Et ma recette pour mieux vivre l'absence de mon père a été de l'aimer comme un oncle éloigné, même si chacune de mes soeurs a eu l'occasion de me dire : "Mais c'est notre père quand-même !"... Cela, plus que tout autre chose, m'a mise à part.

Posté par PtitLoley à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 20 décembre 2016

Ich bin Berliner

En pensées, IMG_8810au pied de l'église du Souvenir...

Posté par PtitLoley à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 décembre 2016

(1ère) Nouvelle fresque des États

Entre les deux guerres (*), le quartier des Etats-Unis faisait partie du 7e arrondissement de Lyon...
     TGArnier déc2016a

TGArnier déc2016

Ce serait bien de mettre autant de coeur à réhabiliter les batiments hors cité Tony Garnier (au sud de celle-ci déjà), si de telles rénovations changent de façon positive les habitants de ces quartiers, avec plus de respects des lieux et des êtres, plus de convivialité, moins d' "incivilité"...

Posté par PtitLoley à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 27 novembre 2016

Zoo de la Tête d'Or

Plus aucune éléphante, plus de tigre non plus... des reflets indésirables sur certaines verrières... mais également de belles et joyeuses surprises. En réunissant les photos de deux balades, voici un petit aperçu des locataires du zoo.

zoo1

zoo2

Posté par PtitLoley à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 20 novembre 2016

Croix-Rousse (2)

Le plateau ou "le village", de long en large, en partant de la station Hénon.

Ma mère : "Mais pourquoi veux-tu y aller ? À part le Boulevard et la Grande Rue de la Croix-Rousse, il n'y a rien d'intéressant là-bas !" C'est vrai que je suis arrivée à Lyon alors que la ville était habillé de gris et de placards publicaires et que seuls le gros caillou (sur un socle pierreux) et le marché forain du mardi valaient, semble-t-il, le détour par là.

Mais le Gros Caillou - bloc erratique découvert lors du creusement de la "ficelle" de Croix-Paquet - est côté pentes (Lyon 1er), même si ce "symbole de la force et de la persévérance des Lyonnais" représente aussi le lien entre pentes et plateau [sa légende].

Sinon, cette fameuse croix en pierre rousse qui a donné son nom à ce coin de colline, où se trouve-t-elle ? Je pars à la recherche des curiosités que l'on peut voir dans le 4e arrondissement de Lyon. Première étape incontournable donc : le mur des Canuts (voir  ici).  Puis je quadrille d'ouest en est, en zigs-zags nord-sud-nord-sud, dont certains escaliers côté Rhône (Rater et du Bd)...

Cr-R2
Cr-R3b

Cr-R3
+ autres clos, églises, théatre, musée, boutiques, street'art... (sans parler de la foire aux marrons)
On trouve aussi de-ci de-là des plaques commémoratives pour les résistants de la 2e guerre.

Le rempart construit en 1512 sous le règne de Louis XII (sur la base d'un rempart plus ancien, avec une seule porte en haut de la montée St Sébastien - trois par la suite) séparait les pentes du plateau. La croix originale en pierre de Couzon érigée sur ce dernier en 1560 (hammeau au croisement des routes de Neuville et de Bourg-en-Bresse) fut déposée ou détruite par les protestants dès 1562. La deuxième fois, ou sa réplique, elle sera détruite à la révolution. La troisième (datant de 1815) aurait été détruite en 1881 sur ordre du maire de Lyon Antoine Gailleton qui était anticlérical, pendant une inauguration (Si c'est celle de "la ficelle à un sou", c'est en décembre 1891). Entretemps, le bourg de la Croix-Rousse a été rattaché à Lyon en 1852 [Arrond_Lyon], le rempart détruit en 1865 et remplacé par le boulevard de l'Empereur (actuel bd de la Croix-Rousse). Si la 3e croix en pierre rousse marquait l'entrée dans le village de Croix-Rousse (ou "Cuire-et-Croix-Rousse"), sa réplique datant de 1994 marque une "porte" entre Lyon et Calluire-et-Cuire, devant l'hôpital.

Posté par PtitLoley à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,