Aah, la piscine... Faute de plan d'eau naturel où me baigner, je vais à la piscine. Et là, je me sens comme un poiss lamantin dans l'eau.

J'aime nager. La natation et dans une moindre mesure l'aquagym me maintiennent en forme, physiquement et moralement.
Bien sûr, après un kilomètre de nage sans lunettes - quelle idée aussi d'ouvrir les yeux dans l'eau ?!? - je suis plutôt bien fatiguée, je sens le chlore et j'ai les yeux rouges et larmoyants. Mais après une bonne douche - à la maison - je sens la mauve, je suis détendue et je me sens "bien dans ma peau".
La natation entretient aussi certains capitons : une couche de gras sur les cuisses et un peu partout protége le corps du froid relatif de l'eau. C'est probablement pour cela qu'avec la puberté, j'ai eu de gros mollets et grosses cuisses : mon surpoids se répartit équitablement entre mon ventre, mes fesses et mes jambes. Et du coup, je ne suis pas vraiment "obèse" -- voir article du 26/03.

La marche, la natation et le vélo (pas trop vite), c'est mon triathlon à moi !