Du 5e au 8e arrondissement, et par ailleurs, levez les yeux ou regardez au sol et VOYEZ :

Haut-Bas2Ememem a inventé le mot "flacking" en transformant - depuis février 2016 - certains creux de trottoirs en oeuvres artistiques colorées (y compris noir ou gris sur gris).

Dalle rougeMais le premier "flacking" lyonnais est historique :
une dalle de couleur rouge parmi des mouchetées gris, rue "de la Ré", à côté du "Palais du Commerce". C'est là que le président Sadi Carnot - en visite pour l'expo universelle à la Tête d'Or - a été mortellement poignardé par l'arnarchiste italien Caserio (monté sur le marche-pied de la calèche) le soir du 24 juin 1894.

Quand cette dalle discrète a-t-elle été posée là ?
__ Au moins quand le dallage a été (re)fait ou une fois les travaux du métro A finis (il y a quarante ans). 

Une dalle commémorative pour le président Carnot rue de la République et une statue pour la République place Carnot : encore une singularité lyonnaise !
En fait, entre novembre 1900 et décembre 1973, il y avait véritablement deux monuments qui se répondaient : celui avec la statue de la République (place Carnot) et celui avec la statue de Sadi Carnot (place de la République), mais ils ont été démantelés pour permettre la construction du métro A. La statue du président assassiné se trouve - abandonnée ? - dans un jardin devant la préfecture (Hôtel du département et/ou de la métropole). Celle de la République et un quart de son socle (allégorie de la ville) sont posés au sol place Carnot, mais les trois autres quarts (Liberté, Égalité et Fraternité) sont dans le square G. Bazin à Montchat [Base qui provenait d'une  fontaine de la place des Jacobins].