C'est l'été ?! Ah, oui, depuis jeudi. Et contrairement à ce que j'imaginais possible, je n'ai pas perdu de poids au printemps.

En fait, j'en ai repris autour de Pâques en retombant dans certains travers "sucrés" (glycémiques). Les fruits, c'est sucré aussi et les légumes de début de saison sont un peu trop chers... Et puis, il y a ces repas conviviaux que l'on partage encore plus volontier quand il fait beau (entre autres celui d'hier soir chez la "belle-famille" de notre cadet) et ce sont encore quelques centaines de grammes qui s'ajoutent et me ramène à l'IMC du printemps 2017.

Mon foie ? et bien... je ne suis pas encore retournée voir mon médecin traitant. Avec ce que j'ai recommencé à manger, je ne me fais pas d'illusion. C'est la définition même de l'addiction : un écart par rapport au sevrage (pour moi, du goût sucré) et on ne peut s'empêcher d'en reprendre. Et si je fais des bugnes pour ma famille et/ou des amies, et bien, je ne me contente pas de regarder la dégustation. Et j'assume ce travers sans culpabilité outransière.

Au fait, avez-vous remarquez que la pub nous met maintenant en garde contre le surdosage ou la surconsommation de paracétamol (nocif pour le foie) ? Papi, Manoel et tant d'autres ont-ils contractés une cirrhose - mortelle -  du fait d'une intoxication aux anti-douleurs ?