Le principal atout charme du 6e arrondissement est le parc de la Tête d'Or, mais quelle meilleure occasion aurai-je que les places de stationnement gratuit pour parcourir les Brotteaux ? C'est surtout après la crue de 1856 et l'élévation d'une digue que s'est construit le quartier. J'ai très souvent entendu dire que c'est le "le plus huppé" de Lyon, le "quartiers des ambassades" (consulats plus nombreux ici qu'ailleurs), sans doute intéressant pour les férus d'architecture. Que cachent en leur sein ces îlots : cour, jardin, autres habitations plus petites ou hypothétiques ateliers ? Le quadrillage des rues rectilignes et tous ces hauts immeubles peuvent rendre la visite monotone, mais certains ornements fin 19e - début 20e siècle ont attiré mon regard (entre autres choses).

Au commencement était un pont en bois, second pont à péage traversant le Rhône inauguré en 1774 (remplacé par un ouvrage métallique en 1869) qui fit la fortune de son concepteur. La maison de Jean Antoine Morand a été détruite en 1793, mais c'est sur les fondations et la cave de celle-ci que se trouve l'actuelle maison Orsi (> plus ancienne maison du quartier datant du début du 19e siècle). Le pont Morand actuel a été inauguré en décembre 1976 et laisse passer dans son tablier de béton le métro A. En aval, il ne reste que la pile rive gauche de l'ancien pont, personnalisée par quelques skateurs du coin. La place a pris le nom de place Maréchal Lyautey en décembre 1944. La fontaine date de 1865 ; les cinq vasques sous les angelots représentent les cinq arrondissements initiaux de la ville (6e créé un an plus tard) - fontaine érigée en remerciement à Napoléon d'avoir abrogé les péages sur les ponts du Rhône.

Morand

Au sud du cours Franklin Roosevelt (quai Sarrail... Saint Pothin 1843 et Sainte Croix 1908, égl. luthérienne 1893) :

Sarail-Pothin(''Passerelle du Collège détruite par les Allemands le 02/09/1944, reconstruite le 20/11/1945'')
Sainte-Croix, 3e "chapelle des Brotteaux" à la mémoire des victimes du siège de Lyon en 1793.

Au nord (quai de Serbie... Rédemption 1878...), où le bâti est de plus en plus moderne :

Serbi-BoileauCoincée entre deux immeubles, la plus petite maison de Lyon est-elle habitée par l'esthéticienne travaillant au Rez-de-Ch. ?

L'immeuble des Maréchaux, décoré de 34 bustes de personnes célèbres sous le consulat de Bonaparte, a été construit vers 1860 sur l'ancienne île du Consulat (bras du Rhône asséché en 1756). La façade de l'hôtel particulier Vitta (1861), résidence du gouverneur militaire de Lyon depuis 1914, cache un véritable petit palais dont le toit des communs donne un très mince aperçu (Vivent les Journées du Patrimoines pour le découvrir !). Les statues de Sully, Jeanne d'Albret (reine de Navarre) et Henri IV - sur des immeubles du quai datant du milieu du 19e s. - sont un plaidoyer en faveur du protestantisme (et par extension, de la tolérance et du respect entre les différentes religions).