samedi 27 avril 2019

Bons épinards...

épinards-chèvreLasagnes aux épinards et fromage(s) de chèvre, pour 4 personnes (ou 3 gourmands)

0/ un grand sac ou deux petits sacs d'épinards frais achetés à un producteur local (entre 1,2 et 1,5 kg de feuilles entières rincées). À la maison, je les équeute et les coupe en morceaux (~un pouce) dans de grands saladiers.
1/ Rinçage à l'eau froide vinaigrée (pour enlever les derniers résidus de terre).
2/ Essorage (avec l'essoreuse Moulinex à toute épreuve de grand-ma...)
3/ J'utilise la bouilloire pour gagner du temps (deux fois 1,5 litres d'eau)
4/ Je prépare l'écumoir avec un torchon propre pour la suite.
5/ Blanchiment dans un grand fait-tout (ou cocotte-minute sans son couvercle). Je mets à chauffer un demi-litre d'eau et verse le premier saladier d'épinards et puis par-dessus, la première bouilloire d'eau bouillante : cela a pour effet immédiat de réduire de moitié le volume des feuilles à blanchir. Je mets à chauffer la deuxième bouilloire d'eau, ajoute dans le fait-tout le reste des épinards, sale au gros sel puis complète avec l'eau bouillante de la deuxième bouilloire. Je remue de temps en temps pour ramener dans le bouillon les épinards qui tendent à faire couvercle en surface...
6/ Au bout de 10 minutes, égouttage dans la "passoire à torchon"
7/ et 8/  Pressage pour enlever l'eau en excès dans les épinards.
9/ Ajustement de l'assaisonnement : sel, poivre, persil... + 20cl de crème (facultatif) !
À ce stade, les épinards sont prêts pour n'importe quelle préparation future : réchauffés tels quels au micro-onde ou bien au beurre dans une poêle, ou gratinés (= avec du fromage râpé) au four, ou encore en garniture de quiches, de feuilletés ou de lasagnes avec du saumon (pas les tranches de saumon fumé qui se mangent en entrée) ou du chèvre...

10/ Préchauffage du four à 200°C. Ayant trop pressé mes épinards (mais comme il faut pour toute autre préparation), j'ai préparé une béchamel fluide pour une meilleure cuisson des feuilles de pâtes. J'aurais sinon pu en faire une précuisson partielle à l'eau bouillante salée.
11/12/13/ Préparation et cuisson des lasagnes pendant 30 minutes à four chaud.

Bon appétit !

Posté par PtitLoley à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 16 avril 2019

Joyeuses Pâques ! (quand même)

Notre-Dame de Paris reste debout malgré l'incendie qui a ravagé sa charpente octocentenaire et fait basculer sa plus jeune flèche (de Viollet-le-Duc, inaugurée en 1859).

ND20191604
(3 photos de mon téléviseur prises ce matin)

Tout comme celle de Nantes en 1972, la cathédrale sera restaurée, sa charpente, son toit, ses croisées d'ogives rebâtis (par des Compagnons ?) et une nouvelle flèche aussi. Dans quelle mesure son intérieur a-t-il souffert ? Les tableaux, orgues, vitraux etc. pourront-ils être restaurés ?... 
Ce que je ressens, c'est de l'émotion, une certaine tristesse sans larme ni gorge nouée; confiante.

Post-Scriptum (21/04) --> Dimanche de Pâques sanglant à Colombo au Sri Lanka : C'est pour les centaines de victimes de ces attentats que je mettrai des lumignons.

Posté par PtitLoley à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 mars 2019

cousins-cousines, oncles et tantes

Si mon mari et ses frères avaient voulu organiser une cousinade, ils se seraient retrouvés entre frères car leur père était fils unique et leur mère fille unique.

Nos fils, eux, ont trois cousines germaines (dont deux "doublement germaines") et quatre cousins germains (dont deux qu'ils ne connaissent que de prénom). Deux oncles et deux tantes "de sang" (par filiation directe), mais leur oncle et leurs deux tantes "par alliance" restent leurs oncles et tantes en tant que proches parents (père ou mère qui l'/les élève) de leurs cousins germains ou cousine germaine. S'y ajoutera prochainement une nouvelle tante par alliance, nouvelle compagne de leur oncle, sans aucun lien de sang direct ou indirect avec eux. Et je n'inclus ni leur "demi-oncle", mon demi-frère perdu de vue depuis belle lurette, ni ma belle-soeur - soeur par l'alliance de son père avec ma mère - qu'ils ne connaissent pas davantage. 

Et si, en faisant fi des antagonismes dus aux séparations ou divorces et nouveaux concubinages, il leur prenait l'envie de rassembler ces deux genérations, cela donnerait une tablée de dix-neuf personnes, auxquelles pourraient se joindre les deux compagnons de leurs cousines et leurs propres copines respectives. Sympa l'ambiance ?

Posté par PtitLoley à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 février 2019

NON à l'IRRESPECT !

Il peut malheureusement arriver qu'une personne trop systématiquement revêche ou irrespectueuse envers les autres, compatriotes ou voisins, se retrouve avec quelque chose de désagréable dans sa boite aux lettres. Le respect se doit d'être réciproque.

Je n'approuve ni les insultes, ni les attitudes hautaines, ni toute mise à l'index
envers des personnes qui sont d'une autre culture, d'une autre confession, 
de l'autre sexe ou même d'une autre orientation sexuelle que soi.

La profanation de tombes, qu'elles soient juives ou non, c'est abject !
La détérioration d'objets ou lieus saints, à petite ou grande échelle, c'est abject !

Le "tabassage" d'une personne qui n'a pas cherché la bagarre, c'est abject !
Les "caillassages", lynchages en groupe et toute violence "gratuite", c'est abject !
(en particulier si le seul tort de la victime est d'être habillée à l'occidentale ou de porter un uniforme)

La détérioration ou le vol de biens - bien public, bien communautaire ou bien d'autrui quel qu'il soit - c'est révoltant aussi.
Sans même parler d'actes criminels,         RESPECTONS-NOUS les uns les autres !

15/03 : Les extrêmistes et/ou terroristes peuvent être de tout bord. J'apprends les attentats dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélandes où musulmans et autres vivaient en bonne harmonie. C'est abominable. Et sous quel prétexte !?! L'auteur australien de l'attentat lui-même n'était pas un autochtone, donc un "envahisseur" ?... où va-t-on ??

Posté par PtitLoley à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2019

Avec compassion

Écroulement d'immeubles en pisé de terre ou de mâchefer ou explosion suivie d'un incendie mortel. À Paris, Marseille, Lyon, Vénissieux  ou autres communes : compassion pour les victimes et leur famille. À Lyon, c'est un même quartier, la même ligne d'habitations, qui a été touchée à moins d'un an d'écart par chacun de ces événements dramatiques. Si en plus, l'incendie est criminel, c'est plus que révoltant ! Rien ne pourra rendre au rescapé sa femme, leur fillette et leur futur bébé. 

Tragédies
Tous mes voeux de courage et de force morale pour le père endeuillé.

(et comme une double-peine, les impôts vont lui tomber dessus car il repasse à une part comme tout "célibataire" !)

Posté par PtitLoley à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 1 janvier 2019

Cake aux figues et abricots secs

Une touche gourmande pour souhaiter à mes lecteurs/lectrices une heureuse année 2019 !

cake

À Noël, notre gentille voisine nous a offert un panier de noix, dattes à la pâte d'amande, abricots secs et figues sèches. Si noix et dattes ont vite été dégustées, restaient les figues et abricots dont fistons et parents ne rafolent pas spécialement. Alors j'ai fait un cake. 

- couper les fruits (j'en avais un peu plus de 200g) en petits "cubes" dans un bol et les réhydrater une heure dans de l'eau tiède + un peu de rhum (facultatif).

Trois quarts d'heure plus tard, préchauffer le four à 200°C (th. 7). Chemiser un moule à cake (= beurrer toutes les faces intérieures).

- Dans un bol en verre, faire ramollir 125g de beurre doux puis y incorporer du sucre glace (100g/150g), du miel (2 CS), le jus d'une orange pressée (bio) selon votre goût. Perso, j'avais du sirop de sucre ayant servi à faire du gingembre confis : c'est un verre de ce sirop que j'ai tiédi et ajouté progressivement au beurre ramolli (à la place du sucre, miel et jus d'orange). Bien fouetter pour obtenir un mélange homogène.

- Dans un troisième bol, j'ai battu trois oeufs entiers avec un verre de lait (facultatif), 2 CS de sucre roux et 2 CS d'eau de fleur d'oranger (facultatif).

- Dans un saladier, j'ai mélangé 200g de farine avec un sachet de levure alsacienne. J'y ai versé mon bol de beurre ramolli sucré en fouettant bien pour obtenir un mélange homogène, puis le bol d'omelette en fouettant encore pour que le tout soit de nouveau bien homogène.

- une fois les fruits réhydratés, les égoutter et les incorporer à la pâte en mélangeant bien. Verser dans le moule en évitant de toucher le haut des parois et enfourner à mi-hauteur dans le four chaud (ne pas rester en position préchauffage !). Vérifier la cuisson à la pointe d'un couteau au bout de trois quarts d'heure, un peu moins si chaleur tournante (ne pas ouvrir le four avant que le gâteau soit bien levé et doré).

Laisser le cake refroidir à l'air libre avant de le démouler et de le déguster. Hummm!

Posté par PtitLoley à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 24 décembre 2018

Pleine Lune matinale

Pleine lune

Aucun intérêt ? __ sans doute,
mais je souhaite à tous ceux et celles qui tombent sur cette image ou page de mon blog de
joyeuses fêtes de fin d'année...

Posté par PtitLoley à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 décembre 2018

De ci, de là dans le 8e

Compléments de photographies prises dans le 8e arrondissement de Lyon, sauf la cigogne. 
                                  pensée pour ceux qui étaient sur le marché de Noël de Strasbourg hier...

Institut LumièrePuit de lumière avec fresque en lave émaillée sur le thème du cinéma (Philippe Poulet, ~1990).

La plaine 8ePrudence, vigilance, réactivité aussi, c'est l'affaire de tous : signaler ou intervenir dans la mesure du possible légal pour que ce qui est dangereux ne puisse prendre de l'ampleur, dans quelque domaine que se soit.

Etats-LayatLa première pierre de l'église Saint Jacques (dont la toiture est bien verte, si, si) a été posée en 1936.

Posté par PtitLoley à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 22 novembre 2018

Printemps, hiver...

"À Noël, je n'ai pas plus envie de rose que je ne voudrais de neige au printemps. J'aime chaque saison pour ce qu'elle m'apporte", William Shakespeare.

rose de mi-nov

J'appelle ça le chanboul'temps. Des températures printanières la semaine dernière (Rose photographiée ce jour) et d'hiver cette semaine, avec les bons baisers de Russie via "le Moscou-Paris" mardi ! De là à ce qu'on ait un temps d'automne au printemps et encore de la canicule en été...

D'ailleurs, est-ce à cause de la canicule qu'on n'entend plus les merles et ne voit presque plus d'oiseaux dans les jardins depuis début août ? ou bien à cause des chats sans grelot, de plus en plus nombreux, qui y vadrouillent ? Et puis les oiseaux ont pu manquer d'eau puisque qu'on devait ne pas en laisser à cause de la prolifération de moustiques-tigres... Dimanche, mon mari a pendu une réserve de graines de tournesol dehors mais aucune mésange, aucun rouge-gorge ne l'a encore entamée.

Je fais souvent le "taxi Mam" sinon en ce moment. Et vous savez quoi ? Le hasard fait bien des choses, et parfois il les fait bien ! Mon fiston a oublié un disque dur à la maison hier soir; du coup, j'ai fait le taxi ce matin en palliant cet oubli. Quitte à me déplacer, autant le conduire de chez sa copine au Pôle Pixel. Pas facile de trouver une place de stationnement libre à Villeurbanne. D'ordinnaire, je m'arrête juste le temps qu'il décharge le coffre de son matériel. Mais là, oh, une vraie place ! Nico part bosser et moi, bien garée, j'en profite pour marcher un peu plus d'une heure dans le quartier (Grandclément) en prenant quelques photos. À peine réinstallée au volant et prête à redémarrer, mon fiston m'appelle car le fameux disque est resté... dans le vide-poche de la portière. Une minute plus tard, il est aux mains de son propriétaire. Bien heureuse concordance de temps (timing parfait !).

Posté par PtitLoley à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 4 novembre 2018

Némésis (Miss Marple)

J'ai vu à la télé tous les épisodes, je crois, de la série Miss Marple, dont les deux versions de "À l'hôtel Bertram" (une où l'aventurière Bess Sedgwick traque un nazi - version que j'ai préférée - et l'autre où elle est une voleuse). Quelle version est conforme au roman d'Agatha Christie ? Tel livre que je pourrais lire est-il une traduction du roman original ou bien est-il tiré du scénario de la série ?

C'est un livre des éditions France Loisirs, avec les traductions de deux autres romans d'Agatha Christie, que je viens de retrouver et de lire : Le Miroir se brisa et Némésis qui en est la suite (changement de dame de compagnie). Si l'histoire du miroir (avec "la Dame de Shalott") a fidèlement été reprise pour la série, il n'en est rien pour Némésis.

La trame de base est la même : un homme richissime a chargé, par testament, Miss Marple de trouver la vérité sur une affaire (un meurtre impliquant son fils), mais en ne lui donnant aucune indication préalable, la faisant juste participer "à l'aveuglette" à un voyage organisé. Mais l'histoire a été complétement revisité pour l'épisode de la série (les trois soeurs - soeur de sang - du roman devenant deux bonnes soeurs - religieuses - dans la série, par exemple) : sans doute pour la rendre plus "accrocheuse", car je l'avoue, j'ai trouvé le roman moins palpitant. Peut-être aussi suis-je trop imprégnée de l'épisode télévisuel : j'ai eu du mal à suivre notre chère vieille demoiselle - une "vieille chouette" radoteuse ? - dans cette histoire. Mais c'est normal que nous, lecteurs, devions autant cogiter que Jane Marple, non ?

Posté par PtitLoley à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :