mardi 9 octobre 2018

IMC 41 [automne 2018]

On est en automne depuis plus de deux semaines, mais à quoi bon écrire un article s'il n'apporte aucune nouveauté. S'il n'y avait pas ma licence sportive à faire signer par mon médecin référant qui atteste de mon aptitude à pratiquer la discipline en question, et bien...

orei-gauche

Et puis je pensais être ménopausée; je l'ai dit au docteur car cela faisait bien neuf mois que je n'avais plus mes règles. Et voilà qu'arrivent le surlendemain - mais non, pas des jumeaux ou jumelles - ces ragnagnas assez embarrassantes quand on se trouve dans un endroit où on ne peut changer de pantalon. Je doute quand-même que ce soit lié à la piqûre de l'aiguille me perçant le cartilage de l'oreille, côté coeur. Ou bien c'est psychosomatique (l'arrêt ou la reprise des règles ?)...

Enfin bref ! Analyses de sang et échographie hépatique sont désormais également faites. Je n'ai pas de diabète mais je dois toujours préserver mon foie (légère augmentation de 8 UI de Gamma-GT sur un an) en rediminuant ma consommation de sucres [fringales = Achtung !] et aliments hyperglycémiants, sans pour autant manger plus gras. Vivent les pommes !

Sinon, va-t-on revenir une dernière fois à l'heure "d'hiver", la plus proche de l'heure solaire (et conforme à notre fuseau horaire) en cette fin de mois ?

Posté par PtitLoley à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 juin 2018

IMC 42 [été 2018]

C'est l'été ?! Ah, oui, depuis jeudi. Et contrairement à ce que j'imaginais possible, je n'ai pas perdu de poids au printemps.

En fait, j'en ai repris autour de Pâques en retombant dans certains travers "sucrés" (glycémiques). Les fruits, c'est sucré aussi et les légumes de début de saison sont un peu trop chers... Et puis, il y a ces repas conviviaux que l'on partage encore plus volontier quand il fait beau (entre autres celui d'hier soir chez la "belle-famille" de notre cadet) et ce sont encore quelques centaines de grammes qui s'ajoutent et me ramène à l'IMC du printemps 2017.

Mon foie ? et bien... je ne suis pas encore retournée voir mon médecin traitant. Avec ce que j'ai recommencé à manger, je ne me fais pas d'illusion. C'est la définition même de l'addiction : un écart par rapport au sevrage (pour moi, du goût sucré) et on ne peut s'empêcher d'en reprendre. Et si je fais des bugnes pour ma famille et/ou des amies, et bien, je ne me contente pas de regarder la dégustation. Et j'assume ce travers sans culpabilité outransière.

Au fait, avez-vous remarquez que la pub nous met maintenant en garde contre le surdosage ou la surconsommation de paracétamol (nocif pour le foie) ? Papi, Manoel et tant d'autres ont-ils contractés une cirrhose - mortelle -  du fait d'une intoxication aux anti-douleurs ?

Posté par PtitLoley à 09:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 24 mars 2018

IMC 40,5 [printemps 2018]

Depuis le passage à l'heure d'hiver, je marque un palier. Le passage à l'heure d'été va-t-il influencer la courbe de mon poids ? Passé Pâques, ce sont surtout les fruits et légumes plus diversifiés sur les étals du marché qui vont m'aider à me sentir plus légère. Mon foie ? je laisse passer le week-end de Pâques et... on verra (pas forcément envie de prendre rendez-vous chez le médecin seulement pour qu'il me donne une ordonance d'analyse de sang).

Sinon, d'une certaine manière, j'ai commencé mon "ménage de printemps" en allégeant mon blog :
   j'ai effacé tous mes articles de la catégorie "infos piscines" (et la catégorie elle-même)
   et quelques vieux articles sans intérêt de la catégorie "Petit rien".
J'ai fais ça la nuit dernière, en éditant, effaçant et enregistrant vide chaque article avant de le supprimer, ainsi que les images correspondantes dans mon dossier canalblog de photos. Début de tri par le vide donc et certaines paperasses de mon fourbi auront la même destination.

Je ne suis pas retournée nager. Je marche, appareil-photo en main, dans n'importe quel coin de Lyon ou alentour où j'ai l'occasion de passer, en partant d'une place de stationnement gratuite, ou plus rarement d'une station de métro. Peu importe que ce soient des endroits d'un moindre intérêt touristique. Je marche, pieds nus dans mes sandales, je déconnecte, dans ma bulle... En vélo, je verrais moins de détails, alors je déambule et remets au lendemain le rangement des papiers, le dépoussiérage de la maison, le nettoyage des vitres etc.

C'est grave, Docteur ?

À la piscine
Ces deux-là, où pensez-vous que je les ai surpris ?

__ en haut d'un toboggan, oui, 

à la piscine de Mermoz !

une piscine rien que pour eux
(mais l'eau stagnante hors saison est sale).

Posté par PtitLoley à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 21 décembre 2017

IMC 41,1 [hiver 2018]

Passage à l'heure d'hiver, temps maussade, tentations chocolatées... difficile de ne pas grignoter quand je suis à la maison.

Aucune perte de poids en huit semaines, petite reprise même, mais ce n'est pas catastrophique. Voir comment j'arrive à gérer pendant les repas de fête à venir. Pour ce qui est de mon foie, je retournerai voir mon médecin ... l'année prochaine. 

Et comme par hasard, voilà les rgngn qui débarquent (et 1 kg qui ne compte donc pas ?)...

En tout cas, 
                  Joyeuses fêtes et meilleurs voeux  ! (à toute personne qui lit ces lignes)
                                     Gardez-vous en bonne santé physique et morale.

IMC post-Noël et post-Rgl : 41 --- IMC post-papillotes et galette : 40,8 --- IMC post-chandeleur : 40,8 --- foie : ...?....

Posté par PtitLoley à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 28 octobre 2017

Sucre et foie gras

À la mi-septembre, comme chaque année, je dois faire signer ma licence sportive par mon médecin traitant (qui certifie après examen que je suis toujours apte à pratiquer le sport en question). Je lui ai demandé par la même occasion de me prescrire une analyse sanguine pour savoir où j'en suis du point de vue diabète etc.

Pas de diabète mais un marqueur de graisse dans le foie alarmant (mon mari et moi avons été voir sur Internet à quoi ça correspond exactement). Je suis donc comme certaines oies ou canes : j'ai un foie gras ! et si je n'y remédie pas, ça peut évoluer en cirrhose. Et comment permet-on au foie de se régénérer ? __ en arrêtant l'alcool - mais je ne buvais régulièrement qu'un demi-verre de vin par repas - et surtout en minimisant tout ce qui est sucre et laitage dans mon alimentation. C'est d'autre part avec surprise que j'ai appris que le fuctose peut être plus nocif pour la santé que le miel car il n'est traité, lors de la digestion, que par le foie. Selon ce que j'ai compris, les sucres, féculents rafinés ou céréales industrielles stressent le foie qui s'occupe d'eux plutôt que de traiter convenablement les graisses quand le pancréas ne suit plus correctement.

Le corps a besoin de glucose comme carburant : il en trouve dans les légumineuses, les fruits (avec peau rincée et pulpe)... Pas besoin de sucres superflus ! Je ne peux pas dire que je m'en suis sevrée mais j'ai minimisé leur consommation du jour au lendemain. Cela commence par boire mon café et de l'eau citronnée sans sucre ni édulcorant. Et un peu dans "l'esprit Montignac", j'ai fait par exemple des carottes rapées en entrée et une poêllée de légumes en accompagnement d'un poulet rôti pour me permettre de manger en dessert une des très bonnes crèmes renversées préparées par mon mari (de bons glucides avant le "mauvais"). Et le samedi où j'ai mangé une miche kébab à midi et de la soupe de poireaux-carottes-navets-oignons le soir, sans aucune anticipation donc, ou bien un bon couscous-maison un autre jour, et bien... tant pis ! tant mieux ! Je me refuse à peser mes portions, faire des calculs de calories ou de "résultante glycémique" et je reste également amatrice de pommes de terre.

Mon premier soucis n'est pas de perdre du poids, mais de retrouver un foie sain. Ayant pris deux gellules de Juva. Artichaut-Radis noir par matin sur 25 jours, faisant également attention à limiter ma consommation en graisses saturées, j'ai fait descendre mon IMC de 43,3 à 41 en cinq semaines. Mon obésité est encore qualifiée de "morbide", mais une nouvelle analyse sanguine montre que tous mes indicateurs de foie gras reviennent vers la norme quoiqu'encore trop haut, en particulier le plus alarmant qui affiche une baisse de 56 %.

Cette nuit, nous passons à l'heure d'hiver et moi à celle de la revitalisation !
(ou tout au moins de la régénérescence de mon foie).

Post scriptum : Le passage à l'heure d'hiver, c'est quand même traitre; j'ai faim une heure plus tôt !

Posté par PtitLoley à 07:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 21 septembre 2017

Rustique ! [Automne 2017]

Foncièrement franche, honnête et sans chichi,

trop rustique (avec mes nus-pieds) pour pouvoir travailler en restauration scolaire,

trop rustique pour le tempérament passionné de mon homme (mari et amour),

trop grosse pour être sexy sans me sentir vulgaire ou ridicule (si tenue à ma taille)...

Et la tendresse, bordel !?!  [...] 

Un compromis reste réalisable, je le sais (même si pour lui le sexe "pur et dur" est beaucoup plus stimulant). Pour les accessoires, je lui laisse l'initiative. Mais si chacun attend que l'autre...

Les écrits ci-dessus datent du début du printemps 2016... 
Quelle est la réponse à ces questions : "Qui es-tu ?" et "À quoi sers-tu ?" ?

Je suis la femme de mon amour et la mère de nos deux remarquables fils (cette qualité-ci, personne ne peut me l'enlever), potentiellement future grand-mère de leurs enfants. Ce n'est déjà pas rien !

Je suis la plus jeune fille de Mamie Pomme et d'André, née après l'accident de voiture qui fut la base de leur rupture. Petite fille du "Petit Loley" : c'est ainsi qu'était surnommé mon grand-père maternel après avoir perdue sa mère à l'âge de deux ans et gagné une marâtre. Le Loley, c'est "le huileux", celui de ses aïeux qui est arrivé au village avec sa compagne, ainsi que son cheval et sa carriole, et qui vendait de l'huile (et devint maréchal-ferrant au village ?).

Je suis prof de maths de formation. Si on n'avait pas eu tant besoin de professeurs scientifiques, peut-être n'aurais-je pas été admise à l'écrit du premier coup et aurais-je été mieux formée à ce métier après le second concours (sans ce sentiment d'avoir eu mon CAPES "dans un paquet de Bonux" comme mon brevet des collèges à l'époque, à la différence que lui correspondait à de vraies bonnes notes). Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais vraiment exercé en conditions réelles (une seule classe par an en tant que stagiaire au "Centre Pédagogique" de Créteil puis au cours Pascal à Lyon avant de devenir mère). Et puis j'ai fini par démissionner plutôt que de rester "en disponibilité pour raisons personnelles", inadaptée et pas prête à me confronter à plusieurs classes de collège, manquant de place aussi pour cela à la maison, sans bureau ni étagères perso.

Je suis maintenant une femme au foyer, devenue inexorablement obèse après la maladie de l'aîné (fin 2007 + 2008), revêche à l'idée-même de régime. Pas fana du ménage (comme beaucoup), pas un cordon bleu non plus, manquant d'inventivité, et aussi de courage pour trier et ranger toutes les paperasses qui se sont entassées... Je fais encore parfois le "taxi Mam" et je fais encore gagner une part de quotient familial au chef de famille (celle relative à nos fils saute cette année). Je fais du tir avec lui mais une tendinite au bras gauche me fait avoir des résultats plus irréguliers et moins bons qu'avant (pas l'idéal pour une équipe). Je reste sinon un maillon solide de l'échange avec un club allemand.

J'ai trouvé des shorts de sport à ma taille, pas pour me mettre à faire de la gym assidument mais parce que c'est ce qui convient contre le frottement de mes cuisses. Pas bien sexy donc. Le piercing ? Je ne suis pas contre : c'est chacun selon son choix. Mais je garde un souvenir trop douloureux de celui dont j'ai fait l'expérience il y a plus de treize ans (ne pouvant plus serrer mes enfants dans mes bras, allant jusqu'à m'évanouir une nuit devant la porte de la chambre où dormait l'aîné). Mais fait dans de bonnes conditions, pas d'inquiétude.
Arc en Ciel

Je sais sinon que je peux très bien faire disparaître une bonne partie de mon fourbi à la poubelle.
Pourquoi m'arrive-t-il donc encore trop souvent de m'asseoir devant l'ordi et de me plonger des heures durant dans un jeu, incapable de m'en détacher ?
Mon amour de mari n'a pas signé pour cela...

Mon poids ou mon IMC ?
                  __ aucun intérêt
.

Posté par PtitLoley à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 22 juin 2017

IMC 42,3 [été 2017]

J'ai failli ne pas me peser ce matin. 

LézardIl fait vraiment trop chaud. Si seulement ça faisait fondre le gras ! mais c'est de l'eau et des sels minéraux qu'on perd pendant cette canicule...

Heureux lézard ! (espèce protégée, dans le département du Rhône tout au moins).

Et les tuiles, c'est parce qu'on a dû restaurer la toiture. Refaire l'isolation des combles aussi : si on garde la chaleur dehors le jour, la maison devrait être mieux tempérée, non ?

Post scriptum : Je me suis trouvée de bonnes sandales de marche (avec une vraie semelle) ! 
           Jolies... mais j'ai dû adapter la fermeture des scratchs à mon coup de pied large et épais.

Image1

Du coup, mes cheville ne sont pas tenues (les sandales tiennent en serrant la bride de devant) :

Les obèses ont bien le droit de pratiquer la marche sportive, non ?

Posté par PtitLoley à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 20 mars 2017

IMC 42 [Printemps 2017]

20170312> Cela, c'était au lendemain d'un repas au restaurant pour les 50 ans d'une amie. Mais ça n'allait pas dans le bon sens auparavant déjà. En cause : la gourmandise (tournant parfois à la fringale) et le manque d'activité physique régulière. Il y a sept ans, je pesais 15 kg de moins...

Je voudrais retourner nager à la piscine ou marcher quelques heures en arpentant tel ou tel quartier de Lyon avec mon appareil photo, ou encore marcher au parc avec l'une ou l'autre de mes amies ou faire un tour de vélo avec mon mari ; mais parallèlement, j'ai toujours autant de mal à trier, ranger ou jeter ce que j'empile dans mes caisses pliables.

Où ranger mes affaires d'abords ? j'ai l'impression d'avoir de moins en moins de place dans la maison. Mes vieux albums-photos à la cave sont à peine accessibles (Depuis l'année 2000, je n'en fais plus d'ailleurs, juste des CD gravés)... Quelle place aurai-je dans notre prochaine maison (dans dix-douze ans, dans la maison de mon mari, héritée de son père) si je n'en trouve pas dans celle-ci ? Il y a dans chaque coin tant de fourbi et de poussière qui s'accumulent que j'ose à peine inviter nos plus proches amis. Les enfants grandissent, se mettent en ménage et il reste le couple, fondation du foyer où l'on accueille ses amis ou sa famille avec les petits-enfants...

Sinon, je me suis amusée à photographier les illustrations d'une certaine pub qui passe très très souvent à la télévision en ce moment (photos successives de l'écran). Alors d'abord, c'est sept desserts hebdomadaires, hein, pas quatorze ! Soit un dessert par jour, pas un dessert à chaque repas :

       C j'A
Et quand je compare avec les menus proposés pour une semaine, trouvés sur internet, et bien...

   Leurs p'tits déj sont composés systématiquement de muesli bio dans 125ml (= 1 verre) de lait écrémé, un fromage blanc à 20% de MG et un fruit frais. Pas de pain ou biscotte tartinée de confiture (allégée en sucre je suppose).

   Leurs déjeuners sont composés d'un plat principal (volaille, ou merlu du vendredi, légumes "du soleil", riz ou pâtes ou boulgour), entremet et fruit frais ou bien fromage blanc à 20% et compote.

   Leurs dîners commencent systématiquement par un potage et finissent par un fromage blanc à 20%, sans dessert. Le plat principal n'a pas forcément de viande ou poisson. Riz ou pâtes sont associés à des légumes.

    Ils proposent aussi une barre céréalière - à eux - ou un fruit frais comme collation.

Sur les quatorze plats principaux, je trouve une fois du hachi parmentier - au déjeuner - et une fois de la moussaka aux légumes grillés - au dîner - mais avec quelle viande hachée ? Ce n'est pas précisé. Une purée de carotte et potiron et une purée de légumes verts sinon. Une seule fois de la pomme de terre (dans le hachi parmentier) donc.

Je suis peut-être tombée sur les menus pour personne sédentaire mais, si c'est comme ça de semaine en semaine, cela me semble bien lassant (nouvelle pub mais mêmes plats présentés).

Qui a envie de pommes de terre cuites en robe des champs, accompagnées d'une bonne "Cervelle de Canut" ?

Dernière pub en date, un peu plus conforme à leurs menus (avec des images communes à l'ancienne pub):

- pub Cj'aime

Un an plus tard : les petits déjeuners sont appelés "collations" et sont des barres aux céréales...

Posté par PtitLoley à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 22 décembre 2016

IMC 41,5 [Hiver 2017]

La perte progressive de poids annoncée au début de l'automne a été stoppée dès la mi-octobre, avec l'AG de notre association. Je n'en suis plus la secrétaire et cela correspond à mon souhait. Mais à l'issue de l'élection du nouveau bureau, même mon mari ne fait plus parti du comité directeur. Et ça, la cabale qui a été montée contre lui, je digère vraiment mal ! Lui agit en conséquence, continuant à mettre ses compétences au service de ceux... qui en veulent bien.

J'ai donc marqué un pallier. Et en ce début décembre, j'ai repris un peu plus d'un kilo du jour au lendemain ! Je l'ai d'abord mis sur le compte des règles. Mais même si j'ai eu des pertes blanches, elles n'ont pas / pas encore montrer le bout de leur nez - Elles le feront à Noël, conformément au principe de Murphy. Je me demande si le corps d'une femme, même ménoposée, ne reste pas conditionné à ce cycle naturel (kilo supplémentaire, seins hypersensibles qui tiraillent, contractions - non douloureuses pour moi - de l'utérus qui rendent les selles molles). Les tentations de Noël peuvent aussi y être pour quelque chose mais paradoxalement, je ne prends pas davantage de poids. Je n'ai fait qu'une promenade au parc de Parilly ces deux dernières semaines.

Sinon, cela fait maintenant deux ans que Papi est décédé et enterré, et que je me suis encore plus concentrée sur ma petite famille : mon mari, mes fils (+ copine respective) et ma mère. Cette neutralité vis-à-vis des questions d'héritage et des rapports de mon mari avec chacun de ses frères me met plus ou moins à l'écart de mes soeurs et belle-soeur. En fait, je ne suis pas neutre puisque les choix de mes beaufs sont contraires à mes propres convictions. Cela me touche d'autant plus que l'épouse de l'aîné est ma soeur aînée, mais je me range à l'opinion de mon homme : ce sont leurs affaires de familles, c'est à eux de les régler. Et eux-même ne font pas ingérence dans notre propre vie. Les repas ou sorties en famille élargies sont assez rares... 
L'épouse passe pour une "pièce rapportée" ? __ Soeur ou belle-soeur, elle est la tante de nos enfants et/ou la mère de nos neveux ou nièces. 
Le fait que mes parents se sont séparés quand j'avais six mois - et ont divorcé - m'a sans doute inculqué le refus de l'abandon, la valeur de la fidélité, du couple, de la présence active et affective du père pour ses enfants au côté de la mère, sauf "cas de force majeure" (Et cette exigence implicite envers le père n'a sans doute pas toujours été facile à vivre pour mon mari, père de nos deux garçons). Et ma recette pour mieux vivre l'absence de mon père a été de l'aimer comme un oncle éloigné, même si chacune de mes soeurs a eu l'occasion de me dire : "Mais c'est notre père quand-même !"... Cela, plus que tout autre chose, m'a mise à part.

Posté par PtitLoley à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 22 septembre 2016

IMC 41 [Automne 2016]

J'entame l'automne avec un IMC de 41,1. Mais si c'était par valeur montante au début de l'été (jusqu'à 42), c'est aujourd'hui par valeur descendante...

Je ne suis pas encore retournée nager mais je marche, aussi souvent que possible, et surtout, je grignote moins entre les repas, malgré les petites contrariétés de ce début d'automne.

J'ai l'impression d'avoir toujours autant de retard à rattraper chez moi relativement au fourbi et au ménage. J'ai mes dossiers de secrétariat à classer, à effacer s'ils ne sont plus valides ou à enregistrer sur CD sinon pour clore proprement ce mandat. Il est possible que d'ici un mois, je n'ai plus de fonction particulière au sein de l'association. Je n'en aurai que plus de temps pour m'occuper du bien-être de mes proches, et de moi-même ! Il y a tant de personnes aussi, d'amis français ou allemands, à qui je n'ai pas donné signe de vie depuis plus d'un mois...

Alors je commence par quoi ???  ___ Partir assurer ma garderie du matin; c'est l'heure !

Posté par PtitLoley à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]