vendredi 28 juin 2019

Au fil de l'eau (1)

01Fil-eau

02Fil-eau

03Fil-eau

04Fil-eau

05Fil-eau

Posté par PtitLoley à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Au fil de l'eau (2)

06Fil-eau

07Fil-eau

08Fil-eau

09Fil-eau
("ô zut, ça ne fait pas comme sur la carte postale", et attention au contre-jour...)

10Fil-eau

11Fil-eau

12Fil-eau

13Fil-eau

Posté par PtitLoley à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Au fil de l'eau (8)

42Fil-eau

43Fil-eau

44Fil-eau

45Fil-eau

Posté par PtitLoley à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Au fil de l'eau (9)

46Fil-eau

47Fil-eau

48Fil-eau

49Fil-eau

50Fil-eau

Posté par PtitLoley à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 14 juin 2019

côté Confluent

L'autopont de l'A7-A6 disparaitra-t-il un jour comme celui de l'ancien rond-point Mermoz-Pinel ? En attendant, depuis ce printemps, il s'est habillé aux motifs colorés de la Réunion. Qu'on aime ou pas, c'est mieux que le gris sale d'avant (côté ouest non photographié).

axis Mundi

J'aime bien la mosaïque de coeurs rouges de Skènè parmi les galets du confluent, à côté des fameux rails qui plonge dans l'eau (> liés à l'entretien de l'ancienne écluse de la Mulatière).

Skènè confluent

Mais j'apprécie moins quand ces mosaïques sont réalisés au détriment d'un bout de verdurecomme place Bellevue et au jardin des Curiosités (entre les printemps 2018 et 2019). Je préfère vraiment la philosophie d'Ememem qui a l'humilité et la générosité d'amener de la couleurs dans des endroits pas forcément touristiques, nous invitant au jeu de la chasse aux flackings...

Posté par PtitLoley à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 7 mai 2019

Niveau Saint-Nizier ... Lycée Ampère

On croise ici la limite entre le 1er et le 2e arrondissement de Lyon : c'est une ligne brisée qui correspondrait à une délimitation des rondes de la police du XIXe siècle.
Pas de photos du quai de la Pêcherie côté Saône tout en travaux (ainsi que la place Saint-Nizier)...

- St Nizier1

- St Nizier2
L'origine de l'église Saint-Nizier remonterait aux premiers temps du Christianisme avec l'"Église des Saints Apôtres et des 48 Martyrs" (Ve siècle). Plusieurs évêques de Lyon des VIe et VIIe siècles, dont Nizier, s'y sont fait enterrer. La collégiale Saint-Nizier a été fondée en 1306 et l'église reconstruite par étapes sur quatre siècles, en commançant par la tour nord (clocher-beffroi) au XVe siècle. Le portail est du XVIe et la tour sud, commencée au XVIe s., n'est achevée qu'en 1856...

- Couronne2Le carillon aux Guignols de l'horloger Charvet date de 1852. Son mécanisme, électrifié en 1988, fonctionne-t-il encore ?

Traboule de l'Hôtel de la Couronne (musée de l'Imprimerie) :

- CouronneLe "vieil Hostel de Ville" se trouvait rue de la Fromagerie de 1462 à 1604, avant que le Consulat s'installe dans l'Hôtel de la Couronne jusqu'en 1652 [L'Hôtel de Ville actuel, construit à partir de septembre 1646, a été achevé en 1672].

- Commerce

- CollègeLa confrérie de la Trinité a ouvert son école il y a 500 ans. En 1527, le Collège devient municipal et puis en 1565, l'enseignement est confié aux Jésuites, qui agrandiront les locaux... C'est en 1888 qu'il devient le lycée Ampère.

Posté par PtitLoley à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 30 mars 2019

Niveau Cordeliers (rues Grenette... Ferrandière)

Autour de la zone piétonne Mercière et vers l'est, on revient à des temps plus modernes (où le style Second Empire de Claude-Marius Vaïsse, "Haussmann lyonnais", cotoie les 20e et 21e siècles).
Bien sûr, je n'ai pas photographié toutes les têtes de lions, femmes, hommes ou autres décors ornant les portes, fenêtres ou balcons des bâtiments en pierre : il y en a tant !

côté Saône- Saône GrenetteLa double-rampe de T. Kawamata passe sous le pont Maréchal Juin (inauguré en 1973,
en aval et en remplacement du pont du Change détruit l'année suivante)
.

côté RhôneCordeliers

L'origine du sanctuaire Saint-Bonaventure * remonte au 13e siècle. Le territoire des Cordeliers - moines franciscains - subît de grands chamboulements après la Révolution, mais la place elle-même date de 1748 (sur un ancien cimetière). En 1765, à la demande des habitants, le Consulat y fit élever une colonne servant de fontaine-pompe et de cadran solaire, surmontée d'une statue d'Uranie, muse de l'astronomie, dès 1768 (alors que le Grand Théâtre de Chenavard n'a été construit aux Terreaux qu'en 1831 et n'a reçu ses huit muses, autres qu'Uranie, qu'en 1863). La "colonne du Méridien" et sa statue furent abattues en 1868 lors de la percée de la rue Impériale (rue de la Ré.), huit ans après l'inauguration du Palais du Commerce (architecte R. Dardel) par Napoléon III et l'impératrice Eugénie. Le bâtiment de l'ancien Grand Bazar (premier grand magasin de Lyon), démoli en 2005 pour laisser place au magasin aux façades de verre, datait de 1856. À l'emplacement du grand parking des Cordeliers se trouvaient les halles dont Louis Pradel fêta les cent ans en 1964 mais qu'il fit fermer en 1970 pour les déplacer à la Part-Dieu...

- Cordeliers sud

Posté par PtitLoley à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 25 mars 2019

La zone piétonne côté quai Saint Antoine

Ce n'est pas le "Vieux-Lyon" mais ce bout de quartier sauvegardé de la "Pradel-mania" vaut tout autant qu'on s'y attarde : partie sud de la rue Mercière et passage des Imprimeurs, rue du petit David (avec la statue du roi David à l'angle du quai) et rue de la Monnaie; marché forain ou alimentaire, vues sur le Vieux-Lyon, Fourvière et la Croix-Rousse... 

- Mercière

- quai St Antoine

Et si on a la curiosité de pousser quelques portes, on peut découvrir, entre autres surprises, la porte de l'ancien théâtre de Guignol (ouvert en 1887 par P. Rousset, puis dirigé par les frères Neichthauser de 1907 à 1966, année où ils durent déménager sur l'autre rive à cause de l'opération d'urbanisme voulue par Louis Pradel qui a malheureusement touchée la partie nord de la rue Mercière).
- trab St Antoine

Posté par PtitLoley à 14:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 22 mars 2019

Niveau Jacobins - pl. de la République

ou de la passerelle du Palais de Justice (bout / début du quai des Célestins) au pont Wilson :

- pass Pal-JustLa passerelle (de Charles Delfante) date de 1982. Elle rétablit pour les piétons un passage rompu en 1972 lors de la démolition du dernier pont ayant remplacé le pont de l'Archevêché (lui-même démoli en 1778).

- Jac-ArgueFontaine des Jacobins (architecte Gaspar André) où le XVIe siècle est représenté par l'architecte Philibert Delorme, le XVIIe par le graveur Gérard Audran, le XVIIIe par le sculpteur Guillaume Coustou et le XIXe par le peintre Hippolyte Flandrin. Le concours pour ces quatre statues a été remporté par C.-M. Degeorge qui confia l'exécution de trois statues au sculpteur lyonnais Busque. Les sirènes sont du sculpteur parisien Delaplanche. La fontaine a été inaugurée le 14 juillet 1885. L'ancienne préfecture du Rhône ("Rhône-et-Loire" initialement) se trouvait au niveau du n°8 de la place.
Le passage de l'Argue, ouvert vers 1826, a été coupé en deux par la rue de l'Impératrice (actuelle rue du Prés. E. Herriot) et la "place Impériale" (de la République) inaugurée en 1862 (+ fontaine de S. Boyer en 1977, suite aux travaux du métro A).
Le 14 février 2018, le coeur en mosaïque de Skene, couple de street-artistes lyonnais, a trouvé place sur le piédestal de Mercure * (3e statue volée en 2011).

- pl Rép"L'Arbre" de Françoise Bossut et Claire Neyrand - fenêtres en trompe-l'oeil peintes en ? (~ années 1990)

- pont Wilson
pont Lafayette (1890 en remplacement d'un pont de 1828) et pont Wilson (1912-1918 en rempl. d'un pont de 1839)

Posté par PtitLoley à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 17 mars 2019

Niveau Célestins - Hôtel-Dieu

ou les abords nord de la place Bellecour (~ sud des rues Ch. Dullin et des Archers).

Le quai des Célestins rappelle l'emprise qu'avait le "couvent" sur les berges de la Saône (monastère fondé en 1407 sur un terrain ayant appartenu aux Templiers puis aux ducs de Savoie, habité par les religieux jusqu'en 1779). La voûte entre la petite place A. Gourjus et la rue des Templiers en est un vestige ainsi que la plupart des rez-de-chaussées avec arcades. Le théâtre actuel, rénové en 2005, date de 1881 (par l'architecte lyonnais Gaspard André). Deux théâtres, détruits par des incendies, l'ont précédé là en 1792 et 1877. C'est au début du printemps que la place des Célestins est la plus attrayante.

Célestins(Pourquoi le mur-arrière du théâtre n'est-il pas végétalisé ?)

Dans les rues entre place des Célestins et Hôtel-Dieu :
Archers etc

Rép- H

Posté par PtitLoley à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :