vendredi 19 octobre 2018

Des jardins au parc (Parilly)

Vers l'extrémité sud du boulevard Pinel, les jardins sont sur Vénissieux. Les travaux pour le chauffage urbain ont transformé en chemin le sentier qui les longeait. Montée des Charmilles, ponts sur le périf... En pensant à Jaïko, j'ai pris plaisir à me balader au parc de Parilly, même si je n'ai pu photographier ni le pivert, ni le pic-épeiche, ni les petits passereaux que j'y ai vus. Cyclistes, coureurs, marcheurs avec ou sans bâtons, élèves faisant une course d'orientation, pies, corneilles trop nombreuses et bruyantes, pigeons sur un des terrains de foot (quelle équipe gagne ?)... Le tunnel de l'hippodrome a été repeint en blanc, mieux éclairé, et il est plus avenant que par un temps.

Jardins&parc

Posté par PtitLoley à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 7 mars 2018

Moulin à Vent (et +)

Moulin à Vent

Le quartier est resté vénissian, mais la paroisse réunit cette église (chapelle "des sauterelles" édifiée par le père Chevrier et ses paroissiens vers 1866, agrandie en 1900) à celle du Grand-Trou. Sculpture de Georges Salendre.
L'hôpital St Jean de Dieu (à l'ouest de la route de Vienne) est sur Lyon 8e :

St Jean de Dieu

Des Giboulées ? __ euh, oui, et même une de grêlons ! et pas de balade au parc du clos Layat à côté.

Posté par PtitLoley à 01:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 28 février 2018

D'un mur à l'autre

Toujours côté sud du périph., en attendant que le garage en ait fini avec ma voiture... Mur peint et mur de fortification recyclé en mur d'entreprises et même de maison (soumise à permis de détruire) :

-- rideau-dragon

Mur Vx-St Fons

Posté par PtitLoley à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 31 janvier 2018

Côté sud du périph

Une drôle de "forêt" pousse sur le champ du Puisoz... En marchant du côté du pont de l'avenue Francis de Pressensé, voici ce que j'ai trouvé d'intéressant à photographier :

Périf sud

(zoom encore optique sur Parilly, numérique - du haut du pontvers les Ecrins...
+ mur du fond d'une concession automobile qui n'est autre qu'un morceau de fortification)

Post-scriptum : il a plu dès le lendemain (jeudi)

Posté par PtitLoley à 17:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 29 mai 2016

Gentils coquelicots

Mon réveil-matin... et le champ du Puisoz à Vénissieux (juste avant qu'il soit dénaturé)

Puisot

et puis BONNE FÊTE MAMAN  !!

Posté par PtitLoley à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 27 août 2015

Pluie annoncée

Quand on prend le boulevard périphérique sud depuis la rive gauche du Rhône en direction de Genève,  il arrive qu'on le voit, éclatant de blancheur, là, juste en face, mais impossible de s'arrêter sur l'autopont (au niveau de la porte du Moulin à Vent).

Du coin du champ du Puisoz, à pied, j'ai pris la photo ci-dessous au zoom numérique...

IMG_1188

... pas pour la pelleteuse, non (même si sa présence signifie peut-être la fin de toute récolte) mais pour le Mont Blanc dont on aperçoit le sommet en arrière-plan de Parilly (mieux visible en hiver quand les arbres n'ont plus de feuilles).

(fin 2017) : Pourra-t-on voir à l'occasion le Mt Blanc depuis de le toit d'un des futurs magasins construits là ? On ne pourra déjà plus le voir depuis l'autopont puisque l'immeuble d'habitations également construit là l'occultera.

Posté par PtitLoley à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 25 décembre 2014

Les Roses vénissianes

Inaugurée en ce 17 décembre 2014, voici la Fresque des Roses de Vénissieux :

Roses de Vx

Posté par PtitLoley à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 29 août 2012

Parilly (parc)

Parilly

En semaine et par temps incertain, le parc est vraiment un endroit tranquille.
La photo (1), prise du pont au dessus du périphérique en direction de Vénisieux, donne un petit aperçu du panorama que l'on pouvait avoir sur l'agglomération en allant du côté du centre aéré (ici, vue sur le champ du Puisoz, entre autres). Mais les arbres grandissent bien en quinze ans...
Entre les voies du "périph", à la place de la clairière (2), il y avait encore une grande mare il y a une trentaine d'année (avec des grenouilles et des tétards). J'ai sinon été bien étonnée de découvrir une  trouée dans le mur séparant le parc des voies d'accès à l'autoroute (3 - Il y a un radar à peu près à ce niveau-là).
Certains dimanches, on peut y voir des courses de chevaux (6) - de loin quand ce n'est pas une course d'obstacles. Aux beaux jours, on croisent beaucoup d'écureuils dans le parc, mais j'ai aussi eu la surprise d'y rencontrer un lapin nain (*).

Remarque : le parc départemental est devenu "parc métropolitain" de Parilly. Le stade, la partie sud du parc est sur le territoire de Vénissieux alors que le reste (butte et nord du parc) est sur Bron...

Histoire : Le projet de ce parc remonte à l'entre-deux-guerre, pour que l'agglomération lyonnaise en pleine extension bénéficie d'un deuxième poumon vert. Le plan dessiné en 1937 en aurait fait le plus beau parc de France avec des espaces boisés vierges de toute construction, une patinoire naturelle, un lac, un jardin zoologique et des aménagements sportifs. Mais si le parc des Essarts étaient déjà planté d'arbres (bois des Essarts au nord-ouest du château d'eau), ce n'était pas le cas de Parilly où les premiers arbres furent plantés au printemps 1937. Des champs et habitations furent détruits, des chemins tracés et un bassin creusé, mais la 2de guerre mondiale interrompit le chantier. Après guerre, le contexte a changé et c'est le plus grand ensemble d'habitations de France (UC de Bron-Parilly) plutôt que le parc qui est construit en priorité. La zone des sports et l'entrée d'honneur restent conformes au plan original de l'architecte Bellemain (le bien nommé), mais l'esplanade cède une bonne part d'espace boisé pour l'aménagement de places de parking (1956). Les vestiaire-douches achevés, le stade est inauguré le 2 juin 1957 (et non le parc qui ne le sera jamais officiellement). L'hippodrome, construit suite à la destruction de celui de Grand-Camp (La Doua), est inauguré en mai 1965, en lieu et place du grand lac avec île prévu initialement. Centre aéré, maison de l'enfance et autres constructions sont autant d'espaces boisés enlevé au parc de Parilly. Et y a-t-il encore des renards ou des blaireaux dans ce parc ?

Posté par PtitLoley à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 7 août 2012

Parilly (station)

En pleine agglomération...  le champs du Puisoz vient d'être moissonné !
En 2008, il était question d'y construire "le grand stade" de football de l'OL : Tant mieux que le terrain se soit avéré trop petit pour leur projet mirobolant ! Mais ce champs sera bétoné à assez court terme.

Image6

   Anciennement appelé "le rond-point de la femme morte" (là où se trouvait le tumulus d'une femme décédée en des temps très très anciens), on l'appelle encore assez souvent le "rond-point" de Parilly. C'est en fait la place Grandclément de Vénissieux (Il y en a aussi une, plus connue de nom, à Villeurbanne).

Posté par PtitLoley à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 19 février 2011

Ecole laïque

   L'école de Parilly est celle où j'ai été élève du CE2 au CM2 et où j'ai pris mes cours de musique (solfège et accordéon), avec mes soeurs. Elle a été restaurée, restructurée depuis ce temps-là [La salle des fêtes, entre autres choses, n'est plus intégrée à l'école]. Voici ce que l'on peut lire sur son fronton :

IMG_5098

La devise de la France n'est-elle pas : "LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE " ?!?

   Inspirée de Jean Jaurès (je crois), cette devise de l'école est républicaine, mais cela me fait bizarre, me gêne qu'elle soit mise en façade (La devise des lycées La Martinière, "LABORE ET CONSTANTIA" est mise en valeur à l'intérieure des établissements), peut-être parce que je la trouve "trop politique"... Pourquoi certaines mairies n'afficheraient-elles pas "Travail, Patrie, Famille" comme au temps de Pétain ?

***************

IMG_5101Derrière l'école se trouve l'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Parilly dont Marius Berliet a été un des principaux mécènes. Si je la signale, c'est parce que c'est une "église ouvrière" de l'Entre-deux-guerres. Les ouvriers de l'usine  Berliet ont participé à sa construction entre 1931 et 1933.
Les vitraux posés en 1946 "représentent des scènes de la vie quotidienne, version populaire de la "Sainte Famille ouvrière"...

   Actuellement, des musulmans de mon quartier cotisent pour faire construire une mosquée. Et quand je paie mes pizzas, par exemple, l'idée que cet argent soit reversé pour cela me gêne grandement quelque part en moi. Si je voulais donner quelques deniers, ce serait pour une église. Et puis, même si chacun fait ce qu'il veut de ses revenus,  je ne sais absolument pas si l'imam de cette mosquée "prêchera" pour un islam laïc à la française ou bien un islam intégriste (extrêmiste ?) à la mode afghane. Les mots "islam" et "laïcité" sont-ils si antagonistes ?
Qu'y a-t-il de si différent avec ces ouvriers des années 30 (pour une bonne partie d'origine italienne ou ibérique), qui voulaient construire des églises en banlieue
? Dans toutes les vagues d'immigrés qu'a accueillis la France, il y en a bien qui ne sont pas de culture judéo-chrétienne et qui n'ont pas d'ancêtres celtes, mais qui se sont bien intégrés à la société française, ont bien assimilé son mode de vie et en particulier son caractère laïc, et ont transmis à leurs enfants le respect de ce mode de vie ... Je ne sais comment raisonner mon inquiétude par rapport à la montée d'un certain intégrisme islamique dans certains quartiers, y compris le mien...

Posté par PtitLoley à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :